PAU Comunidad Valenciana 1996 Junio - Francés

Volver al índice de exámenes Pruebas de acceso a facultades, escuelas técnicas superiores y colegios universitarios

Comunidad: Comunidad Valenciana
Convocatoria: Junio de 1996
Modalidad: LOGSE - Todas
Ejercicio: 1er Ejercicio B
Asignatura: Francés
Obligatoriedad: Obligatoria
Duración: 60 minutos
Baremo: Compréhension 50%, Expression 50%, Comprensión global: 2 puntos. Verdadero/Falso: 1 punto. Q.C.M: 1 punto.

Nuit de garde à vue pour un Haïtien

"Je sais que les policiers ont du travail et qu'il y a des clandestins, mais tout de même..." Thomas Jean, Haïtien, a 24 ans et vit en France depuis 1986 avec sa famille. Il a le statut de réfugié et est parfaitement en règle. Il dit qu'il veut être prêtre mais depuis que les policiers lui ont fait passer une nuit de garde à vue dans une cellule, menottes aux main, parce qu'il n'avait pas oblitéré son ticket de bus et ne portait pas ses papiers sur lui, Thomas Jean n'est plus très sûr d'être capable de pardonner.

Sa mésaventure commence dans le bus 177, au cours d'un banal contrôle de la R.A.T.P*. Le jeune homme qui se rend à l'église de Sarcelles explique qu'il a oublié d' oblitérer son ticket et il le tend aux contrôleurs. "Carte de séjour**" demandent-ils. Problème, Thomas a laissé sa carte de séjour chez lui. Il n'en faut pas plus pour remettre Thomas Jean à la police illico. Au commissariat de Sarcelles, les policiers vont prendre leur temps pour vérifier la régularité de sa présence en France. Thomas élève un peu la voix et les choses s'enveniment. Interrogatoires, gifles, menottes et garde à vue pendant toute la nuit.

"La procédure a été parfaitement légale" défend le commissaire. "C'est peut être là qu'est le problème" dit le jeune Haïtien avant d'oser un sans doute trop timide : "Tout n'est pas bon dans la loi Pasqua***".

Libération, vendredi 14 avril 1995

240 mots

* R.A.T.P. Société qui gère les transports publics à Paris et dans la banlieue.

** Sorte de carte d'identité pour les étrangers, qui atteste qu'ils résident légalement en France.

***La loi Pasqua a été récemment votée. Elle permet en particulier de garder à vue (= retenir au commissariat) les étrangers pendant que la police vérifie si leur présence en France est légale ou s'ils sont des clandestins.

I. Compréhension (2 points)

  1. Qu'est-ce que fait l'auteur dans ce texte ? Qu'est-ce qu'il veut communiquer à ses lecteurs ?
  2. Comment l'auteur traite-t-il son personnage principal (Thomas Jean) ?

II. Compréhension (1 point)

Souligne d'un trait la bonne réponse.

  1. L'auteur considère que, quand les contrôleurs de la R.A.T.P. ont appelé la police, Thomas Jean avait commis une infraction très grave dans le bus.
    • Vrai
    • Faux
  2. Selon l'auteur, les policiers du commisariat de Sarcelles ont rapidement vérifié la condition de réfugié de Thomas Jean pour pouvoir le libérer immédiatement.
    • Vrai
    • Faux

III. Choix multiple (1 point)

Entourer la lettre (a, b ou c) qui, dans chaque groupe, correspond à ce qui vous paraît le plus en accord avec le texte.

  1. Ce texte :
    1. est une démonstration du fait que la loi Pasqua conduit à des injustices.
    2. est seulement un fait-divers qui, en définitive, a peu à voir avec la loi Pasqua.
    3. est une défense enthousiaste de la loi Pasqua.
  2. Dans le texte, l'auteur présente les policiers de Sarcelles appliquant la loi :
    1. avec une grande générosité.
    2. avec beaucoup de dureté.
    3. avec une cruauté sauvage.
  3. Selon l'auteur, au commissariat de Sarcelles, Thomas Jean a été mis en garde à vue avec menottes pour la raison suivante :
    1. il a refusé de parler.
    2. il n'a pas gardé son calme devant les policiers.
    3. il a demandé qu'on lui donne des gifles.
  4. Quand Thomas Jean juge la loi Pasqua, l'auteur considère que le jeune homme :
    1. fait une critique trop modérée de cette loi.
    2. fait une critique trop virulente de cette loi.
    3. approuve complètement cette loi.

IV. Lexique (1 point)

Chercher dans le texte les mots ou expressions suivants et choisir la définition ou l'explication la plus appropriée (souligner ce qui correspond aux phrases présentées) :

  1. "Mais tout de même ..." (premier paragraphe du texte) signifie :
    1. c'est un motif de satisfaction.
    2. je suis tout à fait d'accord.
    3. ils ont dépassé les limites.
  2. "Sa mésaventure" (2e paragraphe du texte) est :
    1. le récit de l'accident de voiture qu'il a eu.
    2. l'aventure désagréable qu'il a eue.
    3. sa biographie.
  3. "Illico" (2e paragraphe du texte) signifie :
    1. immédiatement.
    2. beaucoup plus tard.
    3. à l'avance.
  4. "Les choses s'enveniment" (2e paragraphe du texte) veut dire que :
    1. la situation est de plus en plus surprenante.
    2. la situation s'améliore.
    3. la situation se détériore.

V. Expression écrite

Tu écris une lettre à Thomas Jean et

  1. tu lui conseilles de tenter de pardoner et d'oublier qu'il a été l'objet d'une injustice.
  2. tu lui conseilles de ne pas oublier cette injustice et de lutter pour le respect des droits des immigrants.

Donne les arguments qui justifient ta position.

Attention : choisir l'une des deux positions et argumenter dans un sens ou dans l'autre, non dans les deux à la fois. Le texte doit avoir 20 lignes à peu près.

Última modificación de esta página: 3 de junio de 2003